A l’égal des fourmis…

Mon épouse et moi même n’espérons que le meilleur pour nos petits enfants.

Mais nous savons que ce qui est paisible pour nous aujourd’hui peut devenir cauchemar si l’aveuglement collectif ne se ressaisit pas.

Je reste toujours admiratif lorsque travaillant dans mon jardin et que par inadvertance je détruis une fourmilière,  j’observe ces ouvrières qui en une fraction de seconde abandonnant immédiatement toute besogne s’activent  à sauver et à reconstruire l’habitat même si cela semble désespéré. C’est  bien sur par instinct qu’elles agissent ainsi mais je ne peux m’empêcher d’admirer cet instinct qui les habite.

bruno_peNous les humains nous  avons l’avantage de pouvoir anticiper collectivement une telle catastrophe.

Ne pourrions nous pas à l’égal des fourmis nous mobiliser tous ensemble pour laisser à nos enfants un monde paisible fraternel et en harmonie avec la nature.

Notre charte met en valeur ce travail du collectif pour nous sauver tous sur la planète. Il n’en reste pas moins que cela doit avoir une incidence sur notre manière de vivre et sur le regard que nous portons les uns envers les autres.

Bruno Goffart

Partager ceci sur vos réseaux sociaux

Lecture conseillée...

Newsletter Powered By : XYZScripts.com