Extrait d’un interview de Jean Pascal van Ypersele

Le graphique qui indique la marge qu’il nous reste pour ne pas atteindre les 2°C, aura des conséquences. Cette compréhension causera un choc culturel. Nous ne pouvons plus continuer à utiliser des combustibles fossiles. Nous ne devrions même plus consommer ce qui est disponible actuellement. Cela entraine des conséquences pour l’industrie des combustibles. De nos jours, il y a une tarte sur la table – pas deux ou trois mais une – de mille milliards de tonnes de carbone. Plus de la moitié de ce gâteau a été consommé en 200 ans. Et il y aura des convives non attendus, comme le méthane issu du permafrost.

Interview à lire sur le site www.mo.be  ‘On perd notre temps en discutant encore avec les climato-sceptiques’ (29 janvier 2014)

Partager ceci sur vos réseaux sociaux

Lecture conseillée...

Newsletter Powered By : XYZScripts.com