Le mille-pattes à la Chambre

Ce printemps chaud et froid mais bien fourni en tendres feuilles à croquer m’a rendu un peu paresseux. Je viens de sauter à la corde pour perdre quelques grammes, et je viens vous conter une expérience forte. Caché dans le foulard de notre chère coordinatrice, j’ai eu l’honneur de suivre une séance de la Commission de la Santé publique à la Chambre, ce 27 mai. Santé, mais en fait c’est le climat qui était à l’ordre du jour. La ministre Marghem faisait rapport sur l’état des négociations en vue de la conférence de Paris, en répondant également aux questions des députés sur les points intéressant particulièrement la Belgique dans cette affaire.

Eh bien, mes amis, tout cela est fort difficile à suivre quand on n’est pas initié. C’est pour cela que l’assistance était … clairsemée. J’ai pu retenir que le paquet Climat et Énergie 2013-2020 de l’Union européenne impose à la Belgique pour 2020 de réduire de 15 % ses émissions de gaz à effet de serre et d’atteindre une part d’énergie renouvelable de 13 %. Selon les experts, le maintien du réchauffement sous la barre des deux degrés requiert de diminuer les émissions de 40 à 70 % d’ici 2050. Mais il n’y a toujours pas d’accord entre les entités belges sur la répartition des efforts à faire pour la période en cours ! Et nous sommes en 2015 ! Pour la période qui va jusqu’à 2030,  l’Europe a déjà pris un engagement de réduction de  30%, mais on discute encore de la répartition des efforts entre les Etats-membres, mais ça progresse, et les critères agréés donneraient une réduction de 31% pour notre pays. Il y a en plus de cela des engagements européens sur le développement des énergies alternatives, avec les mêmes problèmes de répartition entre Etats-membres, et au niveau belge entre entités.

Tout cela reste très allusif en ce qui concerne la mise en œuvre de ces objectifs. Serez-vous rassurés en apprenant que, dans le cadre de la stratégie nationale d’adaptation aux changements climatiques, un « plan national d’adaptation » doit intégrer les contributions des Régions et du fédéral ? Le Conseil Fédéral du Développement durable a même rendu un avis. Mais le projet n’est pas encore agréé par le gouvernement fédéral ! Toutes les bonnes intentions courent, mais il faut encore les rattraper et passer réellement à l’action.

Bien entendu, la Ministre a souligné que la Belgique souscrivait pleinement à la nécessité de lutter contre le changement climatique et toutes ses conséquences (Alléluia !), mais les engagements se discutent au niveau de l’Europe, et  leur mise en œuvre, entre les entités belges (c’est donc la « faute à Voltaire » si ça n’avance pas !).

Finalement, le mille-pattes s’est endormi ! et dire qu’il s’agit de l’avenir de nos petits-enfants !

 

Partager ceci sur vos réseaux sociaux

Lecture conseillée...

Newsletter Powered By : XYZScripts.com